blogs.fr: Blog multimédia 100% facile et gratuit

Association Sportive Laïque Louhannaise

Blog multimédia 100% facile et gratuit

 

BLOGS

Randonnée pédestre Marche nordique Raquette à neige Volley

Blog dans la catégorie :
Sport

 

Blogs favoris

 

Statistiques

 




Signaler un contenu illicite

 

Association Sportive Laïque Louhannaise

La Berarde (suite 5 et fin )

Le 12/08/2018

 
Après avoir fait les valises , démonté les lits et lavé les dents , les premiers prêts se retrouvent sur le parking pour charger les véhicules. Au moment du comptage du troupeau, un absent, Marc. Armelle part à sa recherche et les voitures se lancent dans les lacets pour le Plan du Lac.
Dernière journée, dernière randonnée  avec un retour vers la maison donc randonnée courte et facile.
Le chemin à flanc de montagne traverse à nouveau des torrents mais aussi des coulées de boues et de pierres suite à l'orage de la veille.
Vues sur le canyon du Vénéon, sur la via ferrata au dessus du torrent en furie, sur les grimpeurs accrochés à la paroi comme des mouches.
Partout des cascades qui nous inondent d'un brouillard humide et pénétrant.
Remontée vers Saint Christophe en passant par l'ancienne école et au centre du village l'hôtel de la Cordée qui fait bar, épicerie,magasin d'habillement, de chaussures, de cartes postales, d'un autre temps tenu, par une dame à la peau d'albâtre depuis 22 ans après avoir pris la suite de ses parents qui en avaient fait autant après leurs propres parents.
Le passage par le cimetiere  fait prendre conscience que la montagne est avide de morts lorsque l'homme la défie.
Repas au milieu d'un hameau de 8 maisons accessibles uniquement à pied  par 2 longs chemins de montagne mais aussi parfois par hélicoptère pour la grand mère de 91 ans au printemps et à l'automne.
Arrivés au parking toutes les voitures repartent , toutes non, une seule repart vers la Berarde, celle des Plauchu: ils avaient oublié de rendre la clé de la chambre.
Ah ces Lievaux, quel exemple à ne pas suivre!!

 

La Berarde (suite 4 )

Le 10/08/2018

 
Nous partons de l'auberge de la Meije pour la Meije mythique que nous connaissons très bien. L'avant veille nous y sommes allé avec deux guides, père et fils , et leurs deux clientes qui ont pendant 3 jours réalisé cette belle course alpine à partir du refuge du Promontoire : le doigt de dieu à 3093 m.
Nous, nous irons jusqu'au refuge du Chattelet à 2225 m. Très belle vallée avec partout des cascades, des torrents, des névés. Rencontre de familles avec de jeunes randonneurs habiles et aussi infatigable que des chamois.
Une marmotte se fait bronzer sur les rochers.
Après un pur plaisir s'etant fait attendre longtemps le retour se fait avant l'arrivée à nouveau de nuages noirs et menaçants.
Un chamois bucolique se laisse admirer sur la croupe proche et le groupe, diminué de Pierre qui veut dormir en attitude et découvrir le refuge du Promontoire et d'Hervé qui doit reprendre le travail, revient au point de départ.
Le solarium, lieu habituel de nos apéritifs est devenu inaccessible par la chute d'une averse abondante.La chambre des quatre est prise d'assaut en remplacement.
La lumière sous la pluie sublime les couleurs extérieures.

 

La Berarde (suite 3 )

Le 09/08/2018

 
Aujourd'hui pas de voiture mais traversée du parking en contrebas du village. Il est inondable en cas de crue du Vénéon. Le chemin suit le torrent après un passage sur des passerelles.L'hélico ravitailleur des refuges nous survolle pendant de nombreuses rotations. Le terrain de camping qui héberge 3 à 4 fois la population de la Berarde est lui aussi inondable et Gilles prends tout de suite ses précautions.
Arrivés aux Étages ( une erreur grossière s'est glissée dans le commentaire de la veille : nous étions au parking de Champhorrent ) montée brusque, une de plus, et après moult arrêts utilisés par l'avant garde pour se goinfrer de myrtilles abondantes sur les bord du chemin, regroupement tonitruant de Jacky pour la traversée du torrent.Rafraîssement systématique des pieds  pour tous.
Repas au milieu des fleurs et l'après repas est mis à profit par les amoureux pour s'isoler sur un rocher.
Le soir les nuages sombres se profilent dans le ciel et  cette fois la promenade vespérale  permet de rencontrer le fils du facteur de la Berarde, fils aujourd'hui retraité. Il nous expose en compagnie de son épouse la vie montagnarde sur le village et la vie sauvage qui s'éloigne le temps des vacances pendant la présence des touristes.

 

La Berarde (suite 2)

Le 08/08/2018

 
Après quelques kilomètres en voiture pour aller aux Étages, nous nous élançons pour la 3° journée de randonnée , la plus difficile à accomplir avec la fatigue cumulée des jours précédents.
150 m de dénivelée négatif avant d'attaquer la pente raide. La colonne s'étire et chacun prend ses douleurs en patience. Des arrêts  fréquents sont nécessaires pour recharger les batteries du petit déjeuner vite disparues.De l'eau à tous les étages: il faut constamment traverser des torrents tumultueux.
Arrivés au refuge de la Lavey à 1797 m les tables et l'ombre sont prises d'assaut et des rafraîchissements sont pris sous l'oeil bienveillant d'un mouton pataud . Une randonneuse implore une grenouille pour que la météo se rafraîchisse.
Encore une petite grimpette bien raide et le repas est tiré des sacs sur un plateau. La moitié de l'effectif prend le chemin vers le lac des Bêches en altitude pour y prendre son repas. Mais à peine la dernière bouchée engloutie, les nuages noirs arrivés subrepticement se déversent sur ceux-ci. Certaines affolées par un orage violent et désastreux imaginaire battent des records de descente.
Après le dîner tout le monde se retrouve dans une ambiance plus fraîche pour la promenade vespérale digestive.

 

La Berarde (suite 1)

Le 07/08/2018

 
Petits déjeuners à 7 h 30 . Tout le monde descend en salle à manger affamé par les grands espaces vus par les fenêtres.
Au retour vers les chambres une polémique enfle entre les familles Nugier, Cannard et Carré à propos de leur porte de chambre fermée à clé pendant leur absence. Qui est sorti le dernier ou la dernière ? Après une recherche infructueuse de la clé, la jeunette de la bande, intrépide, passe par le balcon à partir de la chambre voisine, atteint la fenêtre de la chambre, entre  par la fenêtre restée ouverte. Ouf !! et elle ouvre le verrou intérieur .Ouf !! la tension retombe et chacun et chacune se lave des dents.Au moment de s'équiper pour la randonnée, Mireille surprend tout à fait par hasard au fond de sa poche la clé avec son gros porte clé. Les autres personnes présentes , bien nombreuses, pouffent de rire. Les Lievaux sont désormais battus.
La journée commence bien dans la bonne humeur!
Randonnée sous le soleil, au milieu de panneaux directionnels et indicatifs dont les temps de parcours semblent extrêmement réduits pour notre groupe. Il y a 10 ans ils semblaient extrêmement et exagérément longs. Mais que s'est il passé  entre temps ???
Montée dans les vallées à travers les blocs et les pierres qui nous renvoient la chaleur que le soleil distribue généreusement;
Après la pause repas, 6 randonneurs s'élancent vers le refuge de la Pilatte dominant le glacier du même nom sous les Bans  situés à 3669 m.
Retour à l'auberge sous un ciel menaçant.

 

Minibluff the card game

Hotels